jeudi 13 juin 2024
Le fiasco éhonté du Panier Bleu fait beaucoup de vagues

Le fiasco éhonté du Panier Bleu fait beaucoup de vagues

Québec aura mis plus de 20 M$ de fonds publics dans le Panier bleu, mais refuse de dévoiler des documents détaillant les coûts, la gouvernance et les indicateurs de performance du site marchand fermé à coups de millions $ aux frais des contribuables.

À la mi-mars, Le Journal a demandé au ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie (MEIE), à l’aide d’une demande d’accès à l’information, «les ententes financières (aides publiques accordées de toutes formes) au Panier bleu ainsi que la rémunération totale des dirigeants et administrateurs (ventilée) avec leurs noms, et ce depuis ses débuts en avril 2020».

Un mois plus tard, le MEIE a répondu au Journal en fournissant un ensemble de documents de 97 pages contenant plusieurs passages caviardés.

PASSAGES NOIRCIS

«Objectifs», «gouvernance», «coûts du projet», «activités», «définition du projet», «description du projet», «échéancier», «indicateurs de performance»... font partie des passages noircis.

Dans sa réponse, Pierre Bouchard, responsable de l’accès aux documents au MEIE, explique que «des renseignements confidentiels ont été caviardés», notamment pour protéger des secrets industriels et des renseignements détenus par le Panier bleu, ainsi que pour protéger des renseignements personnels.

Lire l'article complet