jeudi 22 février 2024
L’interdiction des vols intérieurs courts en France, pour freiner les déplacements des voyageurs au nom du climat

L’interdiction des vols intérieurs courts en France, pour freiner les déplacements des voyageurs au nom du climat

Avec trois liaisons concernées, la mesure aura un effet homéopathique sur les émissions de gaz à effet de serre de la France.

« Un signal majeur », « un symbole fort », « une première mondiale ». Le ministre délégué aux transports, Clément Beaune, n’a pas manqué de superlatifs pour se féliciter, mardi 23 mai, de l’entrée en vigueur de l’interdiction des lignes aériennes courtes à l’intérieur de la France. Mais derrière la communication, la mesure aura, en réalité, des conséquences limitées en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Loin des ambitions initiales.

Un vol intérieur en France sur quarante concerné

L’idée de supprimer les trajets en avion quand ils sont facilement remplaçables par un autre mode de transport s’est imposée dans le débat public au cours des dernières années. Objectif : lutter contre le changement climatique, les vols intérieurs représentant environ 0,5 % du total des émissions de CO2 françaises (et plus encore si l’on compte également l’effet des traînées de condensation formées par les avions).

Lire la suite: Le Monde du 24 mai 2023