jeudi 22 février 2024
La prolifération des tours d'habitation à Montréal est une plaie

La prolifération des tours d'habitation à Montréal est une plaie

Kirkland a récemment donné son feu vert à ce qui devrait constituer l’un des derniers grands lotissements de maisons unifamiliales individuelles sur l’île de Montréal.

Le futur Village Lacey Green, prévu sur un immense terrain à proximité de la gare Pointe-Claire du Réseau express métropolitain (REM), inclura 47 maisons unifamiliales détachées, a confirmé le promoteur immobilier Prével à La Presse.

Alors que la métropole s’emploie à densifier son territoire, ces nouveaux bungalows seront-ils parmi les derniers de l’agglomération montréalaise ? « Je n’ai pas de boule de cristal, mais c’est sûr que la tendance est à densifier davantage », a dit la présidente de l’entreprise, Laurence Vincent, en entrevue. « Ça va être dur d’en faire d’autres », a fait valoir l’urbaniste émérite Gérard Beaudet, spécialiste de l’aménagement du territoire urbain.

Ce type de résidence représentait seulement 1 % des mises en chantier sur l’île ces dernières années. Sa construction est largement découragée par les règles que se sont données les municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) pour contrer l’étalement urbain et protéger l’environnement. Son aménagement est d’ailleurs encore davantage difficile dans les zones de développement orientées vers le transport en commun (TOD), comme c’est le cas du Village Lacey Green.

Lire la suite: La Presse du 2 avril 2023