dimanche 4 décembre 2022
Metro et Loblaw engrangent tous deux des profits

Metro et Loblaw engrangent tous deux des profits

Alors que les épiceries de partout au pays font l’objet d’une étude du Bureau canadien de la concurrence, Metro et Loblaw enregistrent tous deux des hausses de revenus, selon leurs résultats annoncés mercredi.

« Solide performance » chez Metro

Une « solide performance ». C’est en ces mots que le président et chef de la direction de Metro, Eric La Flèche, a qualifié la fin de l’exercice financier 2022 de la société québécoise. Le chiffre d’affaires de 18 888,9 millions de dollars est en hausse de 3,3 %, le bénéfice net connaît une augmentation de 2,9 %, et le bénéfice net ajusté affiche une hausse de 7,9 %. Pour le quatrième trimestre de son exercice 2022, qui s’est terminé le 24 septembre, les ventes ont connu une hausse de 8,3 %, pour atteindre 4432,6 millions. À 20,4 %, la marge brute est toutefois demeurée stable. Elle était de 20,2 % pour le quatrième trimestre de 2019, avant la pandémie. Metro, en plus de son enseigne éponyme, gère notamment Super C, Marché Richelieu et Jean Coutu.

« Notre modèle d’affaires diversifié nous a permis de maintenir des marges brutes stables tout en offrant une bonne valeur à nos clients, comme en témoignent la croissance globale de notre tonnage et nos gains de parts de marché au cours du trimestre, a indiqué M. La Flèche dans un communiqué. Nous sommes confiants que nos équipes dévouées, nos multiples bannières, nos produits de marques privées, nos promotions hebdomadaires efficaces et nos programmes de fidélisation nous positionnent bien pour continuer à bien répondre aux besoins de nos clients alors que nous traversons cette période de turbulences. »

Lire la suite: La Presse du 17 novembre 2022