jeudi 6 octobre 2022
La maladie corticale du hêtre ne cesse de gagner du terrain au Québec

La maladie corticale du hêtre ne cesse de gagner du terrain au Québec

Après les frênes, voici que les hêtres sont aussi victimes d’une maladie qui gagne du terrain au Québec et qui inquiète les experts.

Julie Bouchard, biologiste en pathologie forestière au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, suit de près l’évolution de la maladie depuis déjà des années.

La maladie corticale du hêtre, explique-t-elle, est le résultat « d’une interaction entre un insecte, la cochenille du hêtre, et deux champignons pathogènes ».

« Bien que la maladie soit le plus souvent associée à la présence de ces insectes, les stress climatiques, y compris les épisodes de sécheresse estivale, les températures élevées et le froid extrême, rendent les hêtres plus vulnérables », poursuit-elle.

La maladie, qui est d’abord visible sur le tronc de l’arbre, ne cesse de gagner du terrain, de sorte que si certaines régions semblaient épargnées lors du dernier relevé de 2019, cela peut très bien ne plus être le cas.

L’étendue des dégâts est encore très variable. Dans la majeure partie de l’Estrie, par exemple, la maladie était déjà présente en 2019, mais on n’en était pas encore « au stade le plus avancé de l’infection », explique Mme Bouchard.

Lire la suite: La Presse du 1er août 2022