dimanche 3 juillet 2022
L'histoire ancienne et actuelle, est-elle vraie ou fausse?

L'histoire ancienne et actuelle, est-elle vraie ou fausse?

NOTE DE L'ÉDITEUR
Si je lis bien entre les lignes, ferait-on partie d'un film dans lequel on nous raconte des bobards et que l'on gobe tout ce que les médias traditionnels nous projettent au quotidien?

 

La guerre fait rage en Ukraine depuis maintenant plus de trois mois. Entre les pays «neutres» et ceux qui condamnent cette situation, le climat politique est tendu et il ne semble pas y avoir de consensus. Alors que tous les dirigeants de la planète s’inquiètent d’une potentielle troisième guerre mondiale, l’authenticité des paroles que nous écoutons et des images que nous regardons est plus qu’essentielle.

Le hic, c’est qu’il est devenu étonnamment facile d’être dupés par des «médias synthétiques», un contenu fabriqué de toute pièce à l’aide de l’intelligence artificielle pour modifier ou manipuler des photos, des vidéos et des trames sonores.

C’est le cas du «deepfake», ce phénomène médiatique qui est souvent source de moqueries, de confusion et de craintes, non sans raison.

Le «deepfake», ou l’hypertrucage, est la jonction des mots fake et «deep learning», en référence aux algorithmes d’apprentissage profond qui sont à la base de cette technologie. Elle fait appel à des auto-encodeurs, soit des réseaux de neurones artificiels, pour simuler les mouvements corporels et les expressions faciales d’une personne ciblée avec une telle précision qu’il devient laborieux de discerner le vrai du faux.

La manipulation de photos, et subséquemment de vidéos, est en vogue depuis le début du 20e siècle avec l’avènement du cinéma. Cependant, l’hypertrucage tel qu’on le connaît aujourd’hui a pris racine dans les années 1990 grâce aux recherches et aux avancées menées en intelligence artificielle.

Lire la suite: Les Affaires du 6 juin 2022