dimanche 3 juillet 2022
Serge Méchain, ambassadeur de la langue française, bientôt sur les planches du Délires et Délices de Chambly

Serge Méchain, ambassadeur de la langue française, bientôt sur les planches du Délires et Délices de Chambly

Le Richelois Serge Méchain montera sur les planches du Délires et Délices, le 4 juin prochain, honorant la mémoire de Raymond Devos, de Marc Favreau et d’autres jongleurs de mots.

C’est une formule renouvelée que propose l’artiste. L’amoureux des mots reprend là où il avait laissé il y a trois ans au Café du passeur à Mont-Saint-Hilaire. Sous la forme de monologues et de poèmes, l’homme récitera les œuvres de ses prédécesseurs, eux-mêmes amants de la langue de Molière. Accompagné du chansonnier Daniel Lessard qui assurera la fluidité des enchaînements, le Français d’origine, Serge Méchain, débitera principalement les textes de Raymond Devos et de Marc Favreau (Sol). « Mes deux réservoirs de mots », exprime-t-il. De circonstance en cette ère pandémique, le monologuiste reproduira notamment de Sol le texte L’hôpital est malade, toujours actuel. Il joindra au lot les propos de Roland Magdane ainsi que de l’abbé de Lattaignant, auteur, il y a 300 ans, d’écrits plutôt osés pour l’époque.

À son arrivée au Québec, il y a 45 ans, Serge Méchain avait travaillé pour une chaîne hôtelière de la vieille capitale. De ce fait, il avait rencontré Marc Favreau, qui y séjournait dans le cadre de spectacles. Quotidiennement, il venait à son comptoir et les deux hommes discutaient. « Cette rencontre m’a grandement marqué; je suis un fan fini de M. Favreau. Je voue aux monologues intemporels de Devos et de Favreau une admiration sans faille », confie-t-il en renouant avec le passé.

Sa mission est de « faire connaître à plus de gens l’univers très particulier de Devos et de Sol; de faire en sorte qu’on ne les oublie pas », précise Méchain, qui souligne au passage le 100e anniversaire de Raymond Devos, né en 1922.

Lire l'article complet: Journal de Chambly du 1er juin 2022