dimanche 3 juillet 2022
De nombreuses municipalités du sud du Québec manquent d’eau

De nombreuses municipalités du sud du Québec manquent d’eau

De nombreuses municipalités du sud du Québec risquent de plus en plus de manquer d’eau lors des sécheresses estivales. En cause : le réchauffement climatique et le développement urbain.

« L’été 2021 a été extrêmement difficile dans la région », dit Robert Desmarais, directeur général de la MRC de Brome-Missisquoi, en Estrie. « Beaucoup de gens qui ont des puits individuels ont manqué d’eau. »

Face à un problème récurrent, la Ville de Sutton a annoncé en avril le « gel de toute nouvelle construction dans le secteur montagne pour ne pas aggraver la situation de pénurie d’eau »1. Les municipalités de Bolton-Ouest, Dunham et Saint-Ignace-de-Stanbridge, entre autres, sont aussi vulnérables, selon M. Desmarais.

Dans la MRC des Jardins-de-Napierville, en Montérégie, « il commence à y avoir de sérieux problèmes d’approvisionnement en eau, j’imagine un peu comme [dans] toutes les MRC avoisinantes », indique Éric Déziel, coordonnateur à la gestion des cours d’eau de cette MRC. Il cite Napierville, Saint-Cyprien-de-Napierville, Saint-Jacques-le-Mineur, Saint-Édouard, Saint-Michel et Saint-Rémi, qui doivent régulièrement demander à leurs citoyens de limiter leur consommation d’eau.

Lire l'article complet: La Presse du 30 mai 2022