jeudi 19 mai 2022
L’anneau géant, symbole de Montréal, principalement fabriqué aux États-Unis

L’anneau géant, symbole de Montréal, principalement fabriqué aux États-Unis

NOTE DE L’ÉDITEUR

Bien avant l’annonce de ce fameux anneau, qui est soit-disant symbole de Montréal, les concepteurs savaient très bien qu’il serait fabriqué aux États-Unis. Je n’ai absolument rien contre ce pays, sauf qu’ils auraient dû avoir le courage de le préciser, au moment de l’annonce.

Quant à l’achat local préconisé par tous les tenants de l’économie, voilà un très bon exemple d’un fiasco qui va marquer la conscience collective. Il faut croire que l’expérience des REM fabriqués à l’étranger au détriment de l’expertise québécoise n’a pas servi d’exemple aux promoteurs et au concepteur de cet anneau.

À lire aussi: L’anneau qui laisse un vide

 

L’anneau géant d’Ivanhoé Cambridge, appelé à devenir l’un des symboles phares de la métropole, aura été fabriqué en bonne partie non pas au Québec, mais aux États-Unis, a appris Le Journal.

De fait, en réponse à nos questions, la filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a admis que, bien qu’imaginée au Québec, la structure d’acier dont est composé l’essentiel de la pièce proposée par l’architecte Claude Cormier a été transformée en territoire américain.

Pour mémoire, cette structure en forme d’anneau, de 30 mètres (90 pieds) de diamètre et d’une masse de 23 tonnes (50 000 livres), sera suspendue au-dessus de l’entrée de l’esplanade de la Place Ville Marie, à Montréal, cet été.

Cette œuvre a été commandée sans appel d’offres à Claude Cormier + Associés pour un montant de 5 M$. Près de 40% de cette somme provient des ministères du Tourisme (MTQ) et de l’Économie (MEI) du Québec. Son installation aérienne – une opération qu’on dit complexe – doit être complétée en septembre.

Lire l'article complet: QUB, le 9 mai 2022