jeudi 19 mai 2022
La période d’abondance et de produits bon marché bientôt révolue

La période d’abondance et de produits bon marché bientôt révolue

Au cours des trois dernières décennies, les entreprises et les consommateurs ont bénéficié de connexions transfrontalières qui ont permis de maintenir un approvisionnement régulier en produits électroniques, vêtements, jouets et autres biens, si abondant qu’il a contribué à maintenir les prix bas.

Mais alors que la pandémie et la guerre en Ukraine continuent de peser sur le commerce et les relations d’affaires, cette période d’abondance semble connaître un revirement partiel. Les entreprises repensent à l’origine de leurs produits et constituent des stocks, même si cela implique une efficacité moindre et des coûts plus élevés. S’il dure, ce revirement par rapport à une mondialisation bien réglée pourrait avoir des conséquences importantes sur l’inflation et l’économie mondiale.

Les économistes se demandent si les récentes perturbations de la chaîne d’approvisionnement et les conflits géopolitiques entraîneront une inversion ou une reconfiguration de la production mondiale, dans laquelle les usines délocalisées retourneront aux États-Unis et dans d’autres pays présentant moins de risques politiques.

Si cela se produit, la baisse des prix de nombreux biens observée depuis des décennies pourrait prendre fin ou même commencer à s’inverser, ce qui pourrait stimuler l’inflation mondiale. Depuis 1995 environ, les biens durables tels que les voitures et les équipements ont freiné l’inflation, et les prix des biens non durables comme les vêtements et les jouets n’ont souvent augmenté que lentement.

Lire l'article complet: La Presse du 8 mai 2022