jeudi 19 mai 2022
Sargasse Project fabrique un premier prototype de cirage avec des sargasses

Sargasse Project fabrique un premier prototype de cirage avec des sargasses

Tandis que des tonnes de sargasses commencent à s’amonceler sur les côtes de Saint-Barthélemy, la jeune entreprise Sargasse Project connaît sa première grande avancée avec la réception de son premier produit transformé sorti d’un laboratoire.

Depuis 2019 et la fondation de leur entreprise Sargasse Project à Saint-Barthélemy, Yohan Adam et Pierre-Antoine Guibout poursuivent leur objectif qui est de parvenir à utiliser les sargasses pour en faire des produits transformés. Une idée judicieuse puisque la matière première s’échoue par milliers de tonnes chaque année sur les côtes de Saint-Barth mais aussi de Guadeloupe et de différentes îles de la Caraïbe. Toutefois, jusqu’à présent et malgré diverses tentatives, les deux entrepreneurs n’avaient pas encore trouvé la bonne formule. Du moins le croyaient-ils.

Dans un premier temps, en 2019, les deux associés rachètent une marque de cirage et de produits d’entretien. « On aime les marchés de niche », s’amuse Pierre-Antoine. Leur idée ? Intégrer de la poudre de sargasse dans leurs produits. Une démarche éco-responsable qui, malheureusement pour eux, se heurtent à plusieurs échecs auprès de différents laboratoires. Mais il va sans dire qu’une autre idée a, entre temps, germé dans l’esprit des deux compères : celle de transformer les sargasses en pâte à papier.

Personne n’étant en mesure de leur proposer un savoir-faire dans ce domaine, Pierre-Antoine Guibout se mue en chimiste amateur, compacte une mixture et parvient à transformer les sargasses.

Lire l'article complet: Le Journal de Saint Barth