jeudi 19 mai 2022
Le Grand Montréal protégera 22% de son territoire, en milieux terrestres et humides

Le Grand Montréal protégera 22% de son territoire, en milieux terrestres et humides

Le Grand Montréal s’apprête à protéger 22,3 % de son territoire, en milieux terrestres et humides, en y interdisant toute construction, tout ouvrage, tous travaux ou toute activité, notamment dans le but d’augmenter la canopée et de préserver des espèces menacées, telles que la rainette faux-grillon, dont l’habitat sera préservé en totalité.

Un total de 53 435 hectares, une superficie équivalente à l’île de Montréal, se retrouvent ainsi protégés sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui en a fait l’annonce jeudi au cours d’une conférence de presse.

« C’est une annonce importante parce que nos citoyens nous demandent d’agir pour protéger l’environnement, pour lutter contre les changements climatiques », a souligné Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la CMM. « On a tous été alarmés par le dernier rapport du GIEC. L’urgence est réelle, les gestes à poser doivent être ambitieux et rapides, c’est maintenant que ça se passe. On n’a pas le temps de niaiser ! »

Tel que révélé par La Presse il y a quelques semaines, plusieurs groupes environnementaux attendaient cette annonce avec impatience.

Lire l'article complet: La Presse du 28 avril 2022