lundi 24 janvier 2022
Les autorités américaines demandent un nouveau délai avant que soit déployée la 5G face aux inquiétudes pour la sécurité aérienne

Les autorités américaines demandent un nouveau délai avant que soit déployée la 5G face aux inquiétudes pour la sécurité aérienne

Les autorités américaines ont demandé aux opérateurs téléphoniques AT & T et Verizon un nouveau délai de deux semaines maximum pour déployer leurs nouvelles bandes de fréquence 5G, après des préoccupations sur de possibles interférences avec les appareils de bord des avions.

La mise en service, initialement prévue le 5 décembre, avait déjà été repoussée et devait se dérouler le 5 janvier. Mais les avionneurs européen Airbus et américain Boeing ont récemment exprimé leur « inquiétude » au sujet de possibles interférences de la 5G avec les radioaltimètres des avions.

Le secrétaire américain des Transports, Pete Buttigieg, et le patron du régulateur américain de l’aviation (FAA), Steve Dickson, ont donc proposé ce nouveau délai de mise en service, dans un courrier transmis vendredi à AT & T et Verizon, deux des principaux opérateurs téléphoniques du pays.

Ils leur demandent ainsi « de continuer à suspendre l’introduction du service commercial C-Band pour une courte période supplémentaire, n’excédant pas deux semaines au-delà de l’actuelle date de déploiement prévue le 5 janvier ».

Lire la suite: La Presse du 1er janvier 2022