lundi 6 décembre 2021
Le nouveau pont de l’Île-aux-Tourtes n'aura pas de voie réservée

Le nouveau pont de l’Île-aux-Tourtes n'aura pas de voie réservée

Le gouvernement du Québec a adopté en octobre un décret de réalisation pour la construction du nouveau pont de l’Île-aux-Tourtes, qui ne prévoit ni voie réservée aux autobus ni structure pour supporter un éventuel prolongement du Réseau express métropolitain (REM) à l’ouest de l’île de Montréal.

Le nouveau pont sera construit juste au nord du pont actuel, sur l’autoroute 40, entre Vaudreuil et Senneville, à la pointe ouest de l’île de Montréal. Il sera long de presque deux kilomètres et constitué de deux tabliers distincts, séparés par environ cinq mètres. Chaque tablier comptera trois voies de circulation par direction – le même nombre que le pont actuel – et de larges accotements des deux côtés de la chaussée. Un des tabliers comptera de plus une piste cyclable raccordée à des réseaux locaux aux deux extrémités du pont.

L’accotement de droite aura quatre mètres de largeur et pourra être utilisé par des autobus pour contourner la circulation lorsqu’il y a de la congestion sur le pont.

C’est ce qu’on appelle une utilisation de l’accotement pour bus. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a opté pour ce concept « pour une meilleure intégration des transports collectifs sur la nouvelle infrastructure ».

De plus, « bien que le projet n’inclue pas dans sa structure une voie pour le passage éventuel d’un mode de transport lourd sur rail, le MTQ a prévu de conserver un corridor de 10 mètres au sud du futur pont pour l’implantation potentielle d’un prolongement du REM », selon le rapport d’analyse environnementale du projet. Ce corridor sera créé à même l’espace dégagé après la démolition du pont actuel.

Il n’y a pas, actuellement, de projet pour prolonger le REM en direction de Vaudreuil.

Lire la suite: La Presse du 22 novembre 2021