vendredi 20 mai 2022
Le passeport vaccinal est le Big Brother rêvé pour collecter nos données personnelles

Le passeport vaccinal est le Big Brother rêvé pour collecter nos données personnelles

Un texte de François Lebel, chef d’entreprise et consultant spécialisé en publicité numérique depuis plus de 12 ans.

Présenter une preuve vaccinale obligatoire pour accéder à des lieux publics implique l’utilisation de plusieurs technologies de pointe, qui feront subtilement, pour ne pas dire sournoisement, leur entrée dans nos vies.

La première de ces technologies est la chaîne de bloc (blockchain). La technologie de la chaîne de bloc est en fait un immense registre de données inaltérable. Ce type de registre peut enregistrer diverses données telles que les transactions financières, les conversations, les échanges, les renseignements privés sur notre santé, les habitudes de vies et les préférences, les déplacements dans divers lieux, etc. Cela risque ainsi de compromettre, si ces données ne sont pas adéquatement protégées, notre droit à la vie privée et nos libertés individuelles.

Saviez-vous qu’il n’est pas légal de recueillir des données en y associant une identité citoyenne spécifique? Ce passeport vaccinal constitue une véritable boîte de Pandore. En utilisant une technologie de traçabilité telle que le passeport vaccinal, nous créerons un précédent important permettant que notre identité citoyenne soit associée à nos données comportementales et, dans un deuxième temps, à nos habitudes de consommation. Voulons-nous vraiment créer ce précédent collectif sans y réfléchir et en discuter ouvertement?

Lire l'article complet: Les Affaires du 17 août 2021