vendredi 20 mai 2022
Les outils d'Apple suscitent une fois de plus le débat sur la confidentialité

Les outils d'Apple suscitent une fois de plus le débat sur la confidentialité

Les outils dévoilés par Apple pour mieux détecter les images à caractère sexuel impliquant des enfants ont ravivé le débat sur le cryptage des données et la confidentialité, certains craignant que ces nouvelles technologies puissent être utilisées par les gouvernements.

Pour le fabricant des iPhone, iPad et iMac, l’initiative est destinée à protéger les plus jeunes des prédateurs agissant sur l’internet.

C’est surtout un tournant majeur pour l’entreprise, qui avait jusqu’à présent tenu tête à tous ceux qui essayaient de contourner son système de cryptage pour avoir accès à des messages privés.

Dans une note technique, Apple a assuré qu’un de ses outils de détection de photos problématiques, développé par des experts en cryptographie, était « sécurisé et expressément conçu pour préserver la confidentialité des utilisateurs ». 

Il doit permettre de comparer les photos téléchargées sur son serveur iCloud avec celles entreposées dans un fichier géré par le Centre national des enfants disparus et exploités (NCMEC) sans avoir directement accès à l’image.

Mais les spécialistes du cryptage et de la vie privée craignent qu’il soit utilisé à d’autres fins.

« Ce genre d’outils peut être très utile pour trouver de la pédopornographie dans les téléphones des gens. Mais imaginez ce qu’il pourrait faire entre les mains d’un gouvernement autoritaire ? », s’est ainsi interrogé sur Twitter Matthew Green, cryptographe à l’université Johns Hopkins.

Lire l'article complet: La Presse du 7 août 2021