dimanche 20 juin 2021
La pandémie a été profitable à la SQDC

La pandémie a été profitable à la SQDC

NOTE DE L'ÉDITEUR
Sommes-nous surpris?
Tout est fait pour oublier les privations, les contraintes, les contrôles tous azimuts... Néanmoins, il ne faut pas oublier ceux qui en ont besoin pour des raisons médicales. 

 

Le trésor public carbure de plus en plus à l’euphorie du cannabis légal et la pandémie a eu un effet de remontant pour concurrencer le marché noir.

Les résultats financiers de la Société québécoise du cannabis (SQDC) pour l’exercice 2020-2021 indiquent que celle-ci a versé au gouvernement du Québec un bénéfice net de 66 millions et 122 millions en taxes, pour un total de 188 millions. Ottawa n’a pas été en reste, recevant tout près de 50 millions en revenus fiscaux.

Ces résultats représentent à peu près le double de ceux de l’an dernier, alors que la société d’État distributrice de cannabis avait versé 26 millions en dividendes et 66 millions en taxes pour un total de 92 millions à Québec et 27 millions en taxes fédérales.

La performance de la SQDC démontre par ailleurs que la pandémie s’est avérée un outil inattendu pour concurrencer le marché noir, puisqu’elle estime avoir capturé 53% de ce marché illicite dans la dernière année, comparativement à 30% pour l’exercice précédent. Ces données sont basées sur les évaluations de la consommation totale par le gouvernement fédéral et par le ministère québécois des Finances.

Lire l'article complet: La Presse du 9 juin 2021