samedi 8 mai 2021
Les arboriculteurs de la Vallée du Rhône ont vécu une nuit de gel catastrophique

Les arboriculteurs de la Vallée du Rhône ont vécu une nuit de gel catastrophique

« C’est la catastrophe ! » : les arboriculteurs de la vallée du Rhône n’ont pu lutter face aux fortes gelées qui ont touché leurs vergers dans la nuit de mercredi à jeudi, avec des pertes considérables à la clef.

Les dégâts sont encore difficiles à chiffrer, mais les premières remontées de terrain laissent craindre le pire. Plus encore pour les arboriculteurs, dont les productions étaient plus avancées, que pour les vignerons.

« Au moins 80 % de notre production est touchée », explique Daniel Betton, qui exploite 55 hectares d’abricotiers à Mercurol-Veaunes. « Les fruits qui étaient déjà sortis ont changé de couleur. À l’intérieur, l’amande est passée de blanche à brunâtre ».

Lui et son fils ont utilisé sans succès des bougies chauffantes pour tenter de lutter contre le froid annoncé.

« La température est devenue négative à partir de minuit et sur les coups de 7 heures, on est descendu à -4 degrés. Un petit vent a empêché la chaleur de se diffuser correctement », se désole M. Betton.

« On a des avances de végétation d’au moins 15 jours par rapport aux autres années, ce qui fait que les conséquences s’annoncent redoutables puisque les abricots en étaient déjà au stade de petits fruits », indique Bruno Darnaud, secrétaire de la chambre d’agriculture de la Drôme, chargé de l’arboriculture.

« Les arboriculteurs ont lutté toute la nuit. Ceux qui ont irrigué pour protéger ont eu l’effet inverse, tant le froid était sec, ils se sont retrouvés avec jusqu’à 4 centimètres de givre sur certains arbres », décrit encore M. Darnaud.

Lire l'article complet: La Presse du 8 avril 2021