samedi 6 mars 2021
Les distillateurs québécois suivent la tendance sans alcool

Les distillateurs québécois suivent la tendance sans alcool

Les produits festifs sans alcool se multiplient tant pour les vins, les bières que les spiritueux. En ce mois de février du Défi 28 jours dans alcool, les artisans québécois se sont assurés que les consommateurs aient l’embarras du choix.

« C’est une tendance mondiale en pleine croissance. Le consommateur est exigeant, cherche des produits moins sucrés, moins alcoolisés. Et ce qu’il cherche, ce n’est pas une boisson gazeuse; c’est une alternative, une extension de l’alcool », mentionne le vice-président de l’Union québécoise des microdistilleries, Francis Bluteau.

Selon lui, cette catégorie de produits est sans aucun doute un marché intéressant pour son industrie. Alors que les brasseries doivent investir énormément de temps en recherche et développement, ou encore acheter des équipements onéreux pour désalcooliser leurs bières, les distillateurs n’ont besoin que de leur alambic pour se lancer dans les spiritueux sans alcool, croit celui qui est aussi cofondateur de BluePearl Distillerie, située à Montréal.

Lire l'article complet: La Terre de chez nous du 21 février 2021