lundi 30 novembre 2020
Sysco Grand Montréal lance une campagne de soutien aux restaurateurs

Sysco Grand Montréal lance une campagne de soutien aux restaurateurs

« Ensemble, gardons nos cuisines ouvertes ! » Depuis quelques jours, Sysco Grand Montréal a choisi de lancer ce tonitruant cri du cœur dans le cadre d’une large campagne au double objectif : sensibiliser la population au sort des établissements de restauration québécois et soutenir les professionnels de l’industrie. « Il est assez rare qu’une entreprise comme la nôtre fasse une telle sortie, analyse Guillaume Dubois, président régional de Sysco, mais le contexte est tellement particulier que cette campagne s’imposait. On voulait lancer un message clair à nos clients : on est à leurs côtés, on sait l’impact de cette crise. »

Dévoilée lundi dernier, la campagne sera diffusée sur les médias sociaux, les abribus, les journaux, les ondes radio, etc. Trois chefs réputés, Adele Forgione (Beatrice Ristorante), Fabrizio Covone (Bottega) et Samuel Sirois (Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, photo), ont accepté de collaborer au projet et de lui prêter leur image. « On ne voulait pas faire appel à des acteurs, ça n’aurait pas eu le même impact, estime Guillaume Dubois. On tenait à montrer le vrai visage de l’industrie. »

La branche québécoise de Sysco, l’un des leaders mondiaux de la vente, de la commercialisation et de la distribution de produits alimentaires dans les restaurants mais aussi dans l’hôtellerie et l’univers institutionnel, compte plusieurs milliers de clients à travers la province. La plupart d’entre eux sont, évidemment, âprement touchés par les mesures sanitaires et leurs conséquences économiques. « Ce sont nos partenaires d’affaires. On se devait d’être là, de supporter nos restaurateurs. » Le président espère également que le message parviendra aux oreilles des décideurs politiques. Une fermeture des cuisines, rappelle-t-il, aurait de très lourdes conséquences pour nombre d’autres acteurs du paysage alimentaire : éleveurs, producteurs, maraîchers, … « Nous, par exemple, on fait affaire avec 150 fournisseurs locaux. Il y a tellement de ramifications dans notre industrie ! »

Lire l'article complet: HRImag du 20 novembre 2020