mercredi 28 octobre 2020
L’Organisation mondiale de la Santé dénonce le confinement, alors pourquoi les zones rouges?

L’Organisation mondiale de la Santé dénonce le confinement, alors pourquoi les zones rouges?

L’envoyé britannique à l’OMS, le docteur David Nabarro, a dénoncé le confinement récurrent comme principale mesure pour lutter contre les remontées d’infections à la COVID-19, en précisant que cela pourrait entraîner un appauvrissement généralisé à travers le monde.

«Nous, à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ne préconisons pas le confinement comme la principale manière de contrôler ce virus», a-t-il déclaré samedi dans une entrevue avec le journaliste Andrew Neil, du magazine anglais «The Spectator».

«Les seules fois où nous croyons qu’un confinement est justifié, est afin d’acheter du temps pour la réorganisation, le regroupement et la recalibration des ressources [et] aider le personnel de santé qui est exténué, mais en général, nous préférons ne pas le faire», a déclaré le Dr Nabarro.

Le directeur général chargé du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire, Mike Ryan, avait déclaré sensiblement la même chose lors d’une conférence de presse donnée la veille, vendredi, au siège de l’OMS à Genève.

«Ce que nous voulons éviter – et, des fois, c’est inévitable et nous l’acceptons – mais ce que nous voulons éviter, ce sont ces grands confinements qui sont si pénibles pour les communautés, les sociétés et pour tout», avait-il alors déclaré.

Lire l'article complet: TVA Nouvelles du 12 octobre 2020