mercredi 28 octobre 2020
Éduc'alcool s'inquiète de l'absence de Nez rouge cette année

Éduc'alcool s'inquiète de l'absence de Nez rouge cette année

Éduc’alcool demande aux autorités publiques de compenser pour l’annulation des raccompagnements par Nez rouge, à cause de la pandémie de coronavirus.

La populaire organisation de raccompagnement pour les automobilistes qui ont consommé trop d’alcool déploie habituellement ses services en novembre et décembre, pour les partys de bureau et les réunions de famille à Noël. Or, Nez rouge a fait savoir mercredi qu’elle ne dispenserait pas ce service, cette année, à cause des restrictions engendrées par la COVID-19.

Éduc’alcool s’inquiète des répercussions. En entrevue jeudi, son directeur général, Hubert Sacy, a demandé aux sociétés de transport de prévoir des heures prolongées pour les services d’autobus et de métro. Il leur a aussi demandé une fréquence de passage plus élevée pour accommoder les fêtards.

De même, Éduc’alcool voudrait que les corps de police érigent davantage de barrages routiers. “On sait tous que c’est la crainte de se faire intercepter, si on viole les lois, qui est un important déterminant de la non-conduite avec les facultés affaiblies”, justifie M. Sacy.

Il invite aussi les entreprises de taxis à prévoir davantage de chauffeurs durant les Fêtes, vu l’absence de Nez rouge.

Lire l'article complet: HuffPost Québec du 8 octobre 2020