mercredi 28 octobre 2020
Les différentes mesures de confinement en Europe

Les différentes mesures de confinement en Europe

La France durcit localement les règles pour tenter de contenir l'épidémie de Covid-19. Samedi 10 octobre, les villes de Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Lille ont été placées en zone d'alerte maximale, synonyme de nouvelles restrictions, comme c'est déjà le cas à Paris et Aix-Marseille.

Mais la France n'est pas le seul pays européen à renforcer ses exigences sanitaires. Voici un tour d'horizon des principales mesures récemment annoncées chez nos voisins. L'occasion de vérifier qu'il y a "autant de protocoles différents que de pays différents", comme le souligne sur franceinfo Anne Sénéquier, codirectrice de l'Observatoire de la santé à l'Institut des relations internationales et stratégiques (Iris). En Europe, continent qui recense plus de 6,2 millions de cas de Covid-19 et près de 240 000 morts, "il nous manque ce fil d'Ariane commun qui permettrait d'être cohérents et coordonnés", selon elle.

En Allemagne, bars clos dans de grandes villes

A Berlin, les bars et restaurants doivent depuis samedi soir fermer leurs portes entre 23 heures et 6 heures, une tranche horaire qui voit habituellement déambuler chaque week-end des dizaines de milliers de personnes dans la capitale, où de nombreux bars restent ouverts toute la nuit. Ce couvre-feu, qui concerne tous les magasins, sauf les pharmacies et les stations-service, sera en place au moins jusqu'au 31 octobre. La vente d'alcool dans les stations-service sera également prohibée. Enfin, les rassemblements en extérieur ne devront pas excéder cinq personnes pendant la nuit. Cette jauge reste fixée à 50 en journée.

Cologne, dans la région la plus peuplée, la Rhénanie du Nord-Westphalie, a annoncé une mesure similaire à partir de 22 heures. La ville de Francfort avait pris les devants, vendredi soir, avec une fermeture des bars et des restaurants et l'interdiction de vente d'alcool entre entre 22 heures et 6 heures. L'association Initiative Gastronomie Frankfurt menace de déposer des recours contre une mesure de fermeture susceptible d'entraîner, selon elle, des rassemblements sauvages dans la rue.

La chancelière Angela Merkel a prévenu vendredi que de nouvelles restrictions seraient prises prochainement si les contaminations (plus de 4 000 nouveaux cas quotidiens, un record depuis avril) ne se stabilisaient pas dans les dix jours. La veille, son ministre de la Santé avait dit craindre une propagation "incontrôlée" dans son pays, jusqu'ici moins touché que ses voisins.

Lire l'article complet: franceinfo du 11 octobre 2020