lundi 24 février 2020
Les viticulteurs français sont sous le choc des taxes imposées par Trump sur leurs vins

Les viticulteurs français sont sous le choc des taxes imposées par Trump sur leurs vins

Les taxes américaines, « c’est comme si la foudre nous était tombée dessus » : les viticulteurs français sont sous le choc des taxes douanières imposées par l’administration Trump sur leurs vins. Les importateurs américains aussi.

L’administration Trump surtaxe depuis le 18 octobre de 25% les vins tranquilles français, espagnols et allemands, en représailles au traitement préférentiel que l’UE accorderait selon elle au constructeur aéronautique Airbus.

À part la Champagne, toutes les régions viticoles françaises sont touchées. Cela a stoppé net l’envolée des vins français sur leur premier marché à l’exportation, en particulier celle des rosés.

« Certains importateurs qui attendaient des vins pour les fêtes de fin d’année ont dû payer un transport par avion à la dernière minute pour tenter d’échapper à la taxe, qui s’est appliquée à partir du 17 octobre à minuit », raconte Gabrielle de Magliane, importatrice et distributrice, qui a des entrepôts au Texas et à Los Angeles.

Elle-même a « arrêté immédiatement toutes les commandes », explique-t-elle à l’AFP au salon WineParis-Vinexpo, qui se tient cette semaine à Paris.

Importateurs, distributeurs... en raison du nombre d’intermédiaires, une surtaxe de 25% équivaut à une hausse de 60% à 70% en magasin, estime Michel Chapoutier, grand négociant et producteur de la vallée du Rhône.

Lire l'article complet: La Presse du 11 février 2020