lundi 24 février 2020
Recyclage: «Les entreprises deviendront responsables de leurs produits du début à la fin du cycle de vie.»

Recyclage: «Les entreprises deviendront responsables de leurs produits du début à la fin du cycle de vie.»

NOTE DE L'ÉDITEUR
Oh lalalaaa, quel casse-tête qui se pointe à l'horizon pour les entreprises de l'agroalimentaire. En fait, si je comprends bien, c'est la politique de Ponce Pilate qui rejette la récupération aux fabricants, alors que tout est déjà mis en place pour récupérer les emballages... Tout pourrait être si simple!

 

Les entreprises qui produisent et qui mettent en marché des contenants, des emballages, des imprimés et des journaux seront désormais responsables de la récupération et du recyclage de leurs produits du début jusqu’à la fin de leur cycle de vie.

Selon le ministre de l’Environnement du Québec, Benoit Charrette, qui a annoncé mardi le versement d’une enveloppe de 30,5 millions de dollars pour amorcer la modernisation du système de collecte sélective au Québec, le nouveau système reposera désormais sur la responsabilité des producteurs de contenants et d’emballages.

Chaque année, elles devront rendre des comptes au gouvernement sur les performances du système mis en place, a-t-il ajouté.

Actuellement, les entreprises versent une compensation financière de 160 millions de dollars par année via Éco Entreprises Québec pour financer la collecte sélective des matières recyclables, mais elles ne sont pas impliquées dans la gestion des matières recyclables.

«Je peux comprendre leur frustration, ils finançaient le système, mais leur rôle s’arrêtait là. Dorénavant, les entreprises auront la possibilité d’exiger une qualité minimale afin de répondre à leurs besoins à eux. On vient boucler la boucle», a expliqué le ministre Charette.

Lire l'article complet: Radio-Canada du 11 février 2020