vendredi 5 juin 2020
Le port de souliers de protection non obligatoire pour les employés de Peter Sergakis

Le port de souliers de protection non obligatoire pour les employés de Peter Sergakis

Les employés de cuisine des restaurants de l’homme d’affaires Peter Sergakis n’auront pas à porter de « caps d’acier » à cause des risques de blessures avec les couteaux, grâce à une entente avec la CNESST.

« C’est une grande victoire pour les tenanciers et les restaurateurs. C’était quelque chose qui stressait beaucoup les gens du milieu. C’est vraiment le gros bon sens qui a gagné », s’est réjoui M. Sergakis, à la tête d’un empire d’une quarantaine de restaurants et de bars.

En octobre dernier, il dénonçait avec véhémence dans Le Journal une décision d’un inspecteur de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) qui a imposé à la Brasserie Le Manoir, dans le quartier montréalais Notre-Dame-de-Grâce, le port de souliers de protection pour les employés qui manipulent des couteaux.

Craignant que cette obligation s’étende à ses autres établissements, il estimait alors que le risque de blessure à un pied en cuisine est « pratiquement inexistant », lui qui cumule près de 60 ans d’expérience dans la restauration et qui n’en avait jamais vu dans sa carrière.

Lire l'article complet: TVA Nouvelles du 16 janvier 2020