mardi 2 juin 2020
RICARDO, une des personnalités québécoises dont on peut être très fiers de la réussite

RICARDO, une des personnalités québécoises dont on peut être très fiers de la réussite

NOTE DE L'ÉDITEUR

Nous-mêmes, dans le groupe SamyRabbat.com, sommes la proie de GAFA, et c'est aussi grâce à eux que nous sommes en partie en affaires!

Vous avez été nombreux à me partager l’article du Journal de Montréal s’intitulant «Ricardo a de l’appétit pour les millions de l’État». Avec un titre aussi savoureux qu’exagéré, on y apprend, que sa partenaire de vie et d’affaires, Brigitte Coutu, s’est récemment inscrite au registre des lobbyistes afin de pouvoir faire des représentations envers le Gouvernement du Québec dans l’espoir d’obtenir un prêt de 2 millions de dollars.

Cette somme, selon leurs dires, servira à entamer une profonde refonte technologique de l’entreprise (site web, application…) ainsi qu’à l’embauche de personnel.

À mes yeux, ce qui est le plus intéressant de l’article n’est pas le fait de vouloir un prêt (j’y reviens plus tard), mais que la principale raison de cette refonte est liée au fait que les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) et autres géants du web sont entrain de saigner à blanc l’empire du populaire chef Ricardo. On y apprend notamment qu'au cours des deux dernières années, les revenus publicitaires de l’entreprise ont fondu de 45%... de quoi ne plus faire lever la pâte!

Comme lors de tout débat entourant une personnalité bien connue du grand public, les commentaires de toutes sortes ne se sont pas fait attendre! Inadmissible pour les uns, tout à fait justifié pour les autres, certains ont attiré mon attention, notamment celui de l’entrepreneure Josianne Brousseau, co-fondatrice de l’agence Neomedias, spécialisée en marketing web (un grand merci à mon amie Anne Marcotte de me l’avoir transféré!).

Avant de revenir sur sa lettre ouverte, permettez-moi d’y aller de quelques constatations.

Lire le texte complet de Nicolas Duvernois: Les Affaires du 14 janvier 2020