mardi 15 octobre 2019
Pallier le manque de main-d’œuvre en repoussant la rentrée scolaire d'une semaine

Pallier le manque de main-d’œuvre en repoussant la rentrée scolaire d'une semaine

Secoué par la pénurie de main-d’œuvre, un regroupement de restaurateurs propose de retarder la rentrée scolaire des étudiants collégiaux et universitaires afin de favoriser la disponibilité des travailleurs étudiants.

Restaurants Canada s’est récemment inscrit au Registraire des lobbyistes dans l’objectif de réévaluer le calendrier scolaire. L’association compte sensibiliser le gouvernement québécois aux difficultés de main-d’œuvre que pose la rentrée, qui a lieu la troisième semaine du mois d’août.

« Nous désirons que les collèges et universités puissent commencer plus tard les cours pour la session d’automne. Nous ne demanderons aucune modification du nombre de jours total de classe », peut-on lire au Registraire des lobbyistes.

Restaurants Canada aimerait que les établissements d’enseignement, principalement en région – où les difficultés de recrutement sont plus présentes – modifient leur calendrier dans le cadre de projets pilotes ou d’initiatives individuelles. Et ce, dès la rentrée 2020.

« On ne veut pas qu’il y ait de contrainte légale ou réglementaire. Mais juste d’être capable de le tester », résume David Lefebvre, vice-président chez Restaurants Canada.

Lire l'article complet: TVA Nouvelles du 8 octobre 2019

NOTE DE L'ÉDITEUR

Cela fait des années que l’industrie HRI demande aux élus des modifications et des ajustements et jusqu’à date, ces derniers faisaient la sourde oreille!