jeudi 28 octobre 2021
Le garde-manger du Québec pourrait passer aux mains d’intérêts étrangers

Le garde-manger du Québec pourrait passer aux mains d’intérêts étrangers

Un des plus grands complexes de serres du Québec fait face à de graves difficultés financières et pourrait passer aux mains d’intérêts étrangers. TVA Nouvelles a appris que Serres Lefort s’est récemment placé sous la protection de la Loi sur la faillite.

Plus de 65% des légumes cultivés au Québec poussent d’abord dans les installations de Serres Lefort avant d’être transplantés dans les champs. Basé à Saint-Clotilde-de-Châteauguay, le domaine gigantesque comprend 350 serres, l’équivalent de 40 terrains de football.

Or, malgré les millions en aide financière des gouvernements, l’entreprise traîne une dette qui frôle les 45 millions $. Parmi les 151 créanciers : Desjardins (31,7 M$), Investissement Québec (6,9 M$), et le Fonds de solidarité (725 000$).

Pour redresser ses activités, l’entreprise recherche désormais un nouveau partenaire financier. Même si des Québécois se sont déjà manifestés, les probabilités sont fortes que des investisseurs ontariens ou étrangers en prennent le contrôle. Plusieurs d’entre eux s’apprêteraient même à visiter les installations au cours des prochains jours.

Lire l'article complet: TVA Nouvelles du 23 septembre 2019