lundi 23 septembre 2019
Après les vignes volées en France, place au vol de l'ail au Québec

Après les vignes volées en France, place au vol de l'ail au Québec

Lyne Fortin des Jardins Côte à Côte à Shefford n’aurait jamais cru que cela aurait pu lui arriver. Les quelque 2000 plants d’ail qu’elle et son conjoint, Maher Hanna, s’apprêtaient à récolter prochainement ont été volés en l’espace d’une nuit.

« Je suis partie dans la nuit de lundi à mardi. Et quand je suis revenue mardi, on n’avait plus d’ail du tout. C’est assez frustrant ! Le champ a été nettoyé au complet », a laissé tomber Mme Fortin.

Seul un plant, oublié, a été retrouvé près d’un fossé situé en bordure de la route.

Selon Lyne Fortin, la situation est d’autant plus « aberrante » que les Jardins Côte à Côte n’est pas un gros producteur. L’endroit ne s’affiche même pas en bordure du chemin des Côtes, où il a pignon sur rue. « Je ne pense pas qu’on nuit à quelqu’un dans la région », laisse-t-elle tomber. 

Le couple vend son ail entre autres par l’entremise de sa petite communauté Facebook et auprès de certains résidants de la région. « On n’a pas de kiosque à la ferme. On n’est pas assez gros pour ça », souligne Mme Fortin.

Selon elle, les ventes potentielles de l’ail qu’elle et son conjoint ont bichonné au cours des derniers mois auraient pu leur rapporter environ 4000 $.

Lire l'article complet: La Voix de l'Est du 26 juillet 2019