samedi 21 septembre 2019
Les vins de Bordeaux réagissent face à cette «crise brutale»

Les vins de Bordeaux réagissent face à cette «crise brutale»

Des chais toujours bien remplis alors que les vendanges se profilent, des ventes en forte baisse, surtout en grande distribution, le marché chinois en berne... Les vins de Bordeaux ont annoncé une série de mesures pour tenter de renverser cette «crise brutale».

«Bordeaux souffre en ce moment. Nos ventes ont fortement reculé, sous l'effet conjoncturel de la récolte 2017 (-40% en raison du gel), mais aussi en raison d'effets structurels propres à notre filière et aux évolutions des modes de consommation , a admis le nouveau président du Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB), Bernard Farges.

«Nous avons connu de nombreuses crises à Bordeaux. Celle-ci est brutale et nous impose des changements radicaux et rapides», a estimé ce viticulteur, élu lors de cette assemblée après avoir déjà accompli un premier mandat à la présidence il y a trois ans.

M. Farges a notamment cité «des problèmes d'image aux origines multiples» : l'environnement et les pesticides, l'image de vins chers «alors que seuls quelques vins de Bordeaux sont chers», «certains vins d'entrée de gamme (qui) ne sont pas dans le style des vins attendus par le consommateur»...

Lire l'article complet: La Presse du 15 juillet 2019