samedi 21 septembre 2019
Mme Anne-Marie Proulx, directrice générale de la Chambre de commerce de Gatineau, M. Robert Bussière, député de Gatineau, M. Jean-Claude Chartrand, lauréat, du restaurant l’Orée du Bois ainsi que Mme Caryl Green, mairesse de Chelsea. Mme Anne-Marie Proulx, directrice générale de la Chambre de commerce de Gatineau, M. Robert Bussière, député de Gatineau, M. Jean-Claude Chartrand, lauréat, du restaurant l’Orée du Bois ainsi que Mme Caryl Green, mairesse de Chelsea.

M. Jean-Claude Chartrand, de l’Orée du Bois, se voit remettre le prix Chapeau restaurateurs, région Outaouais, par la Fondation ARQ

De l’énergie à revendre pour la valorisation du métier, un goût marqué pour la transmission du savoir et une implication sociale qui fait sa marque. Ce sont ces raisons, entre autres, qui ont convaincu la Fondation ARQ de remettre le prix Chapeau restaurateurs, région Outaouais, à M. Jean-Claude Chartrand, copropriétaire du restaurant l’Orée du Bois, à Chelsea. Ce dernier a reçu son prix hier, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée devant ses pairs et certains dignitaires à l’occasion du Salon ARQ Contacts Outaouais, à l’Hôtel DoubleTree by Hilton Gatineau – Ottawa.

D’abord formé comme technicien en diététique au Collège d’Alfred, en Ontario, M. Chartrand se rend par la suite en Chine, où il étudiera la cuisine chinoise au Collège Yangzou. Début des années 90, il se lance également dans des études de sommellerie à l’Université du vin de Suze-la-Rousse, en France et passe aussi par l’École Lenôtre, à Paris. À travers ses études, il travaillera au Château Montebello (Montebello), au Château Laurier (Ottawa), à La Roseraie (Grignan, France), pour ne nommer que ces établissements. C’est en 1997 qu’il fait son arrivée à l’Orée du Bois, alors propriété de M. Guy Blain, et qu’il en devient associé l’année suivante, avec sa conjointe, Mme Josée Chartrand. Ils se porteront acquéreurs en 2012. Le reste fait partie de l’histoire, alors que le restaurant l’Orée du Bois est, encore et toujours, une figure emblématique de Chelsea et de l’Outaouais, visité par de nombreux dignitaires, notamment le prince et la princesse de Norvège, alors invités par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et sa femme, Mme Sophie Grégoire Trudeau.

Ayant à cœur la transmission du savoir, mais tout autant le rayonnement positif de l’industrie de la restauration, il est partie prenante de plusieurs projets et réalisations : ambassadeur de l’érable pour la Fédération des producteurs acéricoles du Québec ‒ il a d’ailleurs remporté le grand prix 2014 des Créatifs de l’érable ‒, participation à l’émission « Le combat des villes » de Radio-Canada, durant laquelle il atteint la finale en duo, présentation d’ateliers, de séminaires et de conférences aux chefs de la relève étudiante de la Cité collégiale d’Ottawa. En 2018, il pousse son implication encore plus loin en remettant aux élèves de l’établissement plusieurs bourses totalisant 20 000 $!

La philanthropie fait également partie des valeurs intrinsèques du chef propriétaire, alors qu’il s’implique dans une foule de causes. Il a, entre autres, organisé une levée de fonds pour la Fondation Santé Gatineau, participé à des activités bénéfices pour Leucan, dont le Défi des chefs et il n’hésite pas à donner de nombreux chèques-cadeaux à des organismes qui s’en servent pour leurs propres levées de fonds.

Les compagnies Boulangeries Weston Gadoua, Desjardins, Maitre’D par Posera et Produits Alimentaires Berthelet sont fières de s’associer à la remise du prix Chapeau restaurateurs Outaouais.

Depuis sa création en 2001, la Fondation ARQ réalise et s'implique dans des activités, des campagnes et des événements voués à encourager l'excellence et le développement de la formation de la main-d'œuvre dans le secteur de la restauration et la promotion des métiers comme choix de carrière auprès des jeunes. Elle prend également part à des activités ayant pour but de valoriser l'industrie de la restauration québécoise auprès du grand public et des pouvoirs publics.