samedi 21 septembre 2019
Des fromages industriels aux allures de produits artisanaux

Des fromages industriels aux allures de produits artisanaux

Sophie Brodeur, cuisinière chez Alexis Le Gourmand et diplômée en pâtisserie, effectue actuellement un certificat en gestion et pratiques socioculturelles de la gastronomie, à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Dans le cadre d’un cours s’intéressant de près aux produits alimentaires d’ici, l’étudiante et sa collègue Camélia Boyle ont mis sur pied un sondage afin de connaître l’avis des chefs et cuisiniers sur la mise en valeur des fromages québécois au sein de leurs établissements. « Chaque année, la thématique du cours change et cette fois-ci il s’agissait des fromages, note Sophie Brodeur. Comme nous disposions de très peu d’informations à ce sujet, nous avons effectué un sondage par le biais des réseaux sociaux. » Au total, 33 personnes ont répondu à l’appel. « 53,1 % d’entre elles sont des chefs, sous-chefs ou chefs de partie. »

Le duo a notamment voulu en savoir davantage sur les distributeurs qui détiennent un certain monopole sur cet important marché. « Saputo, Parmalat (qui appartient à Lactalis) et la coopérative Agropur sont de grands industriels qui proposent des fromages qui souvent ont l’allure de produits artisanaux, mais qui ne le sont pas forcément. » 

Lire l'article complet: HRImag du 14 juin 2019