samedi 21 septembre 2019
Retour de Marie-Claude Lortie sur la récente rencontre entre Lightspeed et des restaurateurs montréalais

Retour de Marie-Claude Lortie sur la récente rencontre entre Lightspeed et des restaurateurs montréalais

Si vous voulez vraiment contrarier un restaurateur, plaignez-vous de ses prix trop élevés.

Si vous voulez gagner de l'argent en restauration, ne devenez pas chef, ni même propriétaire. Devenez serveur ou barman.

Si vous cherchez du boulot, allez cogner à la porte des restaurants que vous aimez. À peu près tout le monde est actuellement en manque de personnel. Même en manque criant de personnel.

Et si vous cherchez un emploi à l'extérieur, qui vous gardera sur la route, allez voir les entreprises qui font de la bouffe de rue. Elles cherchent des employés. Actuellement, même les chefs d'entreprise conduisent les camions et préparent les sandwichs. Tout le monde travaille.

La pénurie de main-d'oeuvre est alarmante, partout. Oui, certains restaurants doivent fermer certains jours parce qu'ils n'ont pas assez d'employés.

Voici ce que j'ai entendu, dit et redit et expliqué de mille façons mardi midi, alors que j'étais invitée à écouter une rencontre entre des dirigeants de la société Lightspeed - qui conçoit et vend des logiciels pour les PME dans le monde de la restauration et du commerce de détail - et plusieurs restaurateurs montréalais de différents horizons.

Lire l'article complet: La Presse du 13 juin 2019