vendredi 18 octobre 2019
L'ingéniosité et l'audace de Loop, société québécoise, qui signe des contrats avec les géants des boissons gazeuses

L'ingéniosité et l'audace de Loop, société québécoise, qui signe des contrats avec les géants des boissons gazeuses

Les fabricants de bouteille d'eau et de boisson gazeuse utilisent peu ou pas de plastique recyclé dans la fabrication de leur produit, mais certains géants de l'industrie comme Pepsi, Coca-Cola, L'Oréal, Unilever et Danone se tournent maintenant vers Loop Industries, une entreprise de Terrebonne, pour fabriquer des bouteilles qui seraient «entièrement recyclées et entièrement recyclables».

Daniel Solomita voit grand pour l'entreprise qu'il a démarrée dans le garage de sa résidence de Lorraine, dans Lanaudière, en 2014.

À l'époque, l'ingénieur et un partenaire, le chimiste Hatem Essaddam, ont construit un laboratoire de fortune, fabriqué avec des produits achetés à la quincaillerie locale, dans le but d'y faire des expériences. Ils espéraient développer une nouvelle technologie pour recycler le plastique de type PET (polyéthylène téréphtalate), utilisé dans la fabrication de bouteilles de plastique.

Après un an, le duo réussit un exploit et parvient à recréer du plastique vierge de type PET à partir de déchets de plastique de toutes sortes. Essentiellement, il a mis au point un procédé qui permet de "dépolymériser" le plastique PET pour revenir à ses molécules de base, ce qui permet de le recycler indéfiniment.

Lire l'article complet: Les Affaires du 15 avril 2019