mardi 23 avril 2019
Interdiction des calèches à Montréal: la Ville remettra 1000$ par cheval à une association de protection des animaux

Interdiction des calèches à Montréal: la Ville remettra 1000$ par cheval à une association de protection des animaux

Pour compenser les propriétaires de chevaux de calèche, une activité qui sera interdite à Montréal à compter de 2020, la Ville offrira 1000 $ par cheval remis à une association de protection des animaux.

«C’est nous rire en pleine face», s’est insurgé Luc Desparois, propriétaire des Calèches Lucky Luc, qui juge l'offre «insultante». Ce montant est «ridicule» par rapport à la valeur des permis et des chevaux, selon celui qui emploie une vingtaine de cochers, qui devront peut-être aller d’autres villes pour exercer leur métier.

«Ils nous empêchent de gagner notre vie», s’est indigné M. Desparois, critiquant plusieurs règles déjà en place, comme l’obligation de retirer un cheval de la circulation lorsqu’il fait plus de 28 °C à Montréal – une limite fixée à 32 °C à Québec. «Un cheval, ça naît dehors, ça vit dehors douze mois par année. On n’a pas besoin de la mairesse pour nous dire quoi faire avec notre cheval», a lancé le propriétaire exaspéré.

Lire l'article complet: TVA Nouvelles du 10 avril 2019

NOTE DE L'ÉDITEUR

C’est une vraie farce ce que la Ville de Montréal fait comme proposition aux cochers, qui ont donné à la ville un côté romantique pour attirer les touristes, et ce, durant des années!