jeudi 23 mai 2019
Un appui total de la communauté vinicole québécoise pour les sommeliers Pier-Alexis Soulière et Carl Villeneuve-Lepage au concours du meilleur sommelier du monde

Un appui total de la communauté vinicole québécoise pour les sommeliers Pier-Alexis Soulière et Carl Villeneuve-Lepage au concours du meilleur sommelier du monde

On peut bien avoir tout le talent du monde, on ne se lance pas seul dans un concours comme celui du meilleur sommelier du monde.

Pier-Alexis Soulière et Carl Villeneuve-Lepage profitent d’un soutien très important, depuis le début de leur aventure internationale.

L’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec est à la base de tout. « L’ITHQ fournit le soutien de deux professeurs qui ont carte blanche pour utiliser ou commander tous les vins et spiritueux dont ils ont besoin pour les entrainements, nous explique Romain Gruson, enseignant de l’école et entraîneur de Pier-Alexis. Il faut noter que les agences en vins fournissent une partie de ces échantillons. Les étudiants de l’ITHQ, les amis des candidats et les diplômés participent complètement bénévolement aux exercices. »

La division de l’Association canadienne de sommellerie professionnelle n’est pas en reste, et a amorcé l’automne dernier une démarche visant à maximiser le support aux candidats québécois en vue du concours d’Anvers. Ce travail notamment piloté par le directeur des partenariats de l’organisme, François Marchal, a mené à « une commandite financière significative de la part de la SAQ et un plan de visibilité intensif, nous précise Daniel Carreau, vice-président du chapitre québécois de l’ACSP. Il est important de noter que cette démarche a favorisé les deux candidats à part égale. François et moi avons participé activement aux entraînements sur une base bénévole et serons sur place à Anvers pour poursuivre notre support. »

Lire l'article complet: Polyblogue du 10 mars 2019