lundi 17 juin 2019
Future Fields mettra bientôt du poulet in vitro dans nos assiettes

Future Fields mettra bientôt du poulet in vitro dans nos assiettes

La viande de poulet qui se retrouvera à l'avenir dans nos assiettes ne proviendra peut-être plus des fermes, mais bien d'un laboratoire. Depuis un an et demi, un scientifique albertain fait des tests pour élaborer les premiers échantillons de poulet produits à partir de cellules souches au pays.

Selon Matt Anderson-Baron, les Canadiens n'attendront plus bien longtemps pour goûter au poulet qu'il produit dans son laboratoire à l'Université de l'Alberta.

« J'estime à environ 5 ans le début de la commercialisation de ce poulet », affirme le scientifique.

Selon lui, en fermant les yeux, il devrait être difficile de distinguer le goût d'un poulet produit in vitro de celui d'un poulet d'élevage.

«Notre but, c'est de les rendre complètement indissociables. C'est un défi parce que nous voulons garder le goût du poulet gras que nous connaissons. Mais, d'autres entreprises à l'étranger ont réussi à le faire.» - Matt Anderson-Baron, scientifique

Lire l'article complet:  Radio-Canada du 7 janvier 2019