lundi 19 novembre 2018
Les guides du vin, une espèce en voie de disparition

Les guides du vin, une espèce en voie de disparition

Année après année, les guides du vin tendent à disparaître de nos librairies. Si bien qu’aujourd’hui, il n’en reste plus que deux. Fatalité ou symptôme d’une crise de l’édition papier dans un marché de niche ?

Cette tendance a commencé avec la disparition du guide de François Chartier en 2012. Baptisé à l’époque Guide d’harmonisation des vins et des mets, 500 vins à acheter les yeux fermés, ce livre clôturait une longue série débutée en 1995. Depuis, un autre incontournable des guides du vin a aussi disparu, celui de Jean Aubry, éminent chroniqueur vin qui sévit toujours (fort heureusement, mais pour combien de temps) au Devoir.

Après 13 éditions de son guide, il a décidé il y a deux ans de raccrocher son tire-bouchon. C’est aussi à ce moment qu’est apparu un nouveau guide, celui des Méchants raisins que sont Patrick Désy et Mathieu Turbide du Journal de Montréal. Un guide qui sortait des sentiers battus, et qui proposait les meilleurs vins pour toutes les occasions possibles et imaginables.

Leur deuxième édition parue l’an dernier accueillait en son sein l’olympienne de la sommellerie, Élyse Lambert. Mais cette édition 2018 fut la dernière en date puisque cette année, point de Méchants Raisins 2019...

Lire au complet l'article de Frédéric Arnould, sur toutsurlevin.ca