vendredi 19 juillet 2019
« Je me suis adapté aux élèves » - Rodrigue Gagnon

« Je me suis adapté aux élèves » - Rodrigue Gagnon

Au cœur de l’été, alors que la plupart des écoles de la province ont fermé leurs portes et que certains établissements préparent - déjà - la future année scolaire, HRImag a tenu à rendre hommage à quelques enseignants fraîchement retraités qui auront marqué de leur empreinte l’industrie québécoise de l’hôtellerie et de la restauration.

Après 21 ans d’enseignement, d’abord au sein du Centre intégré en alimentation et tourisme (devenu École hôtelière de la Capitale) puis dans les classes du Collège Mérici, Rodrigue Gagnon vient de raccrocher ses patins. En charge, au fil des saisons, des cours de sommellerie, de mixologie ou encore de service aux tables, l’homme a vu évoluer l’univers de la formation et estime que l’arrivée d’Internet et des nouvelles technologies fut « généralement positive ».

HRImag : Rodrigue Gagnon, devenir professeur, était-ce un objectif que vous vous étiez fixé étant jeune ou l’êtes-vous devenu par hasard ou par la force des choses?

Pour être très honnête, je n’avais jamais songé ou rêvé à devenir enseignant. J’ai eu un début de parcours assez classique: j’ai commencé à travailler en restauration à 17 ans, j’ai suivi une formation à l’ITHQ, effectué des stages et des formations, notamment en Europe, à Bordeaux. J’ai ensuite intégré les équipes de l’Astral, à Québec. J’aimais la restauration et je me voyais y faire carrière.

Lire l'article complet: HRImag du 16 juillet 2018