lundi 6 juillet 2020
Les radar$ photo de retour pour nou$ protéger

Les radar$ photo de retour pour nou$ protéger

Depuis quelques semaines, le nombre de contraventions liées aux radars photo a explosé au Québec. Les automobilistes ont reçu trois fois plus de constats d'infractions le mois dernier qu'en avril. La preuve est faite: les radars photo sont de retour en force.

Les utilisateurs de la route devront ajuster leur vitesse s'ils ne veulent pas recevoir un constat d'infraction comme les 4217 automobilistes en mai dernier; soit trois fois plus qu'en avril.

C'est un retour à la normale, tel que promis par le Ministère des Transports, qui a entre autres modifié le Code de la sécurité routière et ajouté des ressources, un changement applaudi par CAA-Québec.

«Oui c'est une bonne chose parce qu'on sait que ça fonctionne pour la sécurité routière. Là où il y a un radar photo, on voit que les gens vont ralentir, faire attention. C'est la raison même de leur existence», soutient son porte-parole, Pierre-Olivier Fortin.

La plus grande augmentation de constats d'infraction est liée aux radars fixes où le nombre de contraventions est passé de 1418 à 4140. La plus importante au Québec est sur l'autoroute 15 à Mirabel avec 825 constats au mois de mai.

De quoi convaincre les automobilistes à suivre les limites de vitesse.

«Moi je fais toujours attention. Je n'ai jamais été «pincé» par un radar photo, je sais où ils sont», a mentionné un automobiliste à TVA Nouvelles, tout près d'un radar photo sur le boulevard Charest à Québec. «Si les gens respectaient les limites de vitesse, il n'y en n'aurait pas de contraventions», a renchéri un autre.

«Oui ça peut faire mal au cœur d'avoir une contravention, mais d'une part, tout est très bien indiqué. On n'a qu'à être attentifs aux radars photo, à la signalisation et être très prudents», conclut Pierre-Olivier Fortin de CAA-Québec.

Source: Lou White, via TVA Nouvelles du 17 juin 2018