mardi 2 juin 2020
France - les groupes Auchan Retail et Casino ont annoncé ce matin un partenariat stratégique

France - les groupes Auchan Retail et Casino ont annoncé ce matin un partenariat stratégique

Les deux groupes de distribution ont annoncé ce matin travailler sur un rapprochement aux achats en France et à l’international. Cette annonce fait suite à la fin du partenariat entre Casino et Intermarché et laisse celui d’Auchan et Système U en suspens.

Il s’agit d’un véritable retournement qui devrait recomposer en profondeur le paysage de la grande distribution en France dans les prochains mois. Dans un communiqué, les groupes Auchan Retail et Casino ont annoncé ce matin « avoir entamé des négociations exclusives en vue d’établir, dans le respect des règles de concurrence, un partenariat stratégique leur permettant de négocier ensemble leurs achats en France et à l’international, et ce avec leurs principaux fournisseurs multinationaux alimentaires et non alimentaires. »

Une annonce qui fait suite celle de l’arrêt du partenariat entre Casino et Intermarché au sein de la centrale d’achats Incaa créée en 2014 pour négocier auprès des gros fournisseurs des PGC. « Intermarché prend cette décision car l’enseigne souhaite redéfinir ses objectifs en termes de stratégie d'achat, indique le communiqué officiel diffusé par les Mousquetaires. Cette décision, sans impact sur la campagne 2018, intervient durant la période requise pour mettre un terme à l’accord. La centrale d'achat […] verra donc son activité prendre fin au cours des prochains mois. »

Le rapprochement d’Auchan avec Casino remet également en question le partenariat avec Système U et de leur centrale d’achats Alliance. Difficile d’imaginer Les Nouveaux Commerçants intégrer ce nouveau périmètre même si les protagonistes ne ferment pas la porte. « Auchan Retail et le Groupe Casino proposeront d’associer à cette nouvelle dynamique leurs actuels partenaires à l’achat », souligne le communiqué.

Ce partenariat stratégique concernera les grands industriels nationaux et internationaux. Les produits frais traditionnels agricoles ou de la pêche n’entreront pas dans l’accord, ni les produits de marque nationale des PME ou des entreprises de taille intermédiaire.

Source: Lou White, via Rayon Boissons du 3 avril 2018