mardi 18 juin 2024
Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation.  Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation. © Éric Labonté, MAPAQ

Nouvelle politique alimentaire articulée autour de quatre priorités

Ces consultations permettront le développement d'une nouvelle politique alimentaire, qui sera « articulée autour de quatre priorités, soit l'offre alimentaire, la prospérité économique, la production responsable ainsi que la vitalité et l'occupation du territoire ». Cette nouvelle politique bioalimentaire sera déposée au printemps 2018.

Dans les faits, deux objectifs majeurs ont ressurgi de ces consultations : d'une part, « mieux répondre aux attentes et maintenir la confiance des consommateurs ET, d'autre part, assurer la prospérité et la durabilité du secteur agroalimentaire à long terme. »

Les partenaires de cette politique, que ce soit les organismes gouvernementaux, les producteurs, les distributeurs, les transformateurs, les intervenants de l’industrie, les restaurateurs ou les institutions publiques, ont convenu de travailler ensemble pour relever les défis suivants à l'horizon 2025 :

• Répondre aux attentes des consommateurs à l'égard de la santé et de l'environnement; 
• Accroître les activités des secteurs de la production, de la capture et de la transformation alimentaire au Québec; 
• Accroître la présence des produits québécois sur les marchés de la province, du Canada et de l'étranger.

En ce qui concerne plus particulièrement le secteur des Hôtels, Restaurants et Institutions (HRI), les acteurs présents, y compris ceux du gouvernement, ont la réelle volonté de valoriser et rendre les fruits et légumes du Québec plus présents et accessibles aux Québécois à tous les niveaux et tout particulièrement dans les institutions. Les fruits et légumes, définis comme des aliments à valeur nutritive élevée participant à une alimentation santé, ont été reconnus comme un vecteur de croissance du secteur bioalimentaire québécois. En vue de développer un secteur bioalimentaire sain, prospère et durable, en complémentarité avec la politique gouvernementale de prévention en Santé, qui cible que près de la moitié de la population mange au moins 5 fruits et légumes par jour en 2025, 4 cibles ont été repérées :

o   Une offre de produits bioalimentaires qui répond aux attentes des consommateurs du Québec;
o   Des entreprises bioalimentaires prospères qui prennent leur place sur les marchés;
o   Des territoires dynamiques qui contribuent à la prospérité du secteur bioalimentaire, et;
o   Des entreprises bioalimentaires qui implantent des pratiques durables et responsables sur le plan environnemental. 

Les différents intervenants de cette politique alimentaire espèrent atteindre d'ici 2025 ces cibles et objectifs ambitieux qui bénéficieront à la santé, au bien-être vital de la population québécoise en général. 

Pour plus d'informations vous pouvez cliquer sur les liens suivants : 

Sommet sur l’alimentation 
Politique de prévention Santé