vendredi 19 avril 2024
Des brasseries québécoises sont visées par une demande d’action collective

Des brasseries québécoises sont visées par une demande d’action collective

Alors que les boissons sans alcool sont plus populaires que jamais, une demande d’action collective contre des brasseries québécoises vient d’être déposée à Montréal. Les plaignantes estiment que les fabricants de boissons qui contiennent 0,5 % d’alcool ou moins et qui les affichent haut et fort comme « sans alcool » trompent leur clientèle.

Une vingtaine d’entreprises de différentes tailles et de différentes régions sont visées dans cette demande, dont la Brasserie MacAuslan, Molson, La Voie maltée, les Brasseurs du Nord, la Microbrasserie Bockale, le groupe Triani et la coopérative de brasseurs professionnels de Saint-Roch, que l’on connaît bien sous son nom de La Barberie, à Québec.

La demande d’action collective est lancée par Julie Parent et Stéphanie Zhen. La première voulait stopper complètement sa consommation d’alcool ; la seconde, la réduire. Stupéfaites, les deux consommatrices ont réalisé que des produits qui s’affichaient très clairement comme sans alcool en contenaient un peu, 0,5 % ou moins.

Lire l'article de La Presse