jeudi 26 janvier 2023
Les vertus du vin sont recommandées par le Dr Jean-Pierre Rifler et les Romains

Les vertus du vin sont recommandées par le Dr Jean-Pierre Rifler et les Romains

Urgentiste et nutritionniste, le Dr Jean-Pierre Rifler publie Les vertus du vin, dans lequel il démontre les bienfaits de la consommation modérée de vin.

Contrairement aux autorités sanitaires, vous assurez que le vin est bénéfique pour la santé. Comment ?
Un défaut d’antioxydants dans notre alimentation est à l’origine d’un stress toxique. Ce “stress oxydant” provoque vieillissement et maladies chroniques. Or le vin, surtout le rouge, renferme une solution de polyphénols, des molécules antioxydantes bénéfiques pour la santé.

Le vin protège contre les risques cardiovasculaires. Ça marche aussi contre les cancers et Alzheimer ?
En 1991, le french paradox décrit par le professeur Serge Renaud expliquait pourquoi, malgré une alimentation riche en graisses, les Français vivaient plus longtemps et en meilleure santé. Désormais, on sait que c’est le gras oxydé qui pose problème. Or le vin contient des antioxydants qui empêchent ces graisses de devenir toxiques, et donc les artères de se boucher. C’est un peu le même scénario pour l’AVC et même pour la maladie d’Alzheimer. Dans le régime crétois, on boit tous les jours du vin avec des poissons… Dans le régime d’Okinawa, le saké remplace le vin.

Le saké ne contient pourtant pas d’antioxydants, non ?
Vous avez raison mais c’est de l’alcool. Il permet l’absorption des polyphénols, des antioxydants contenus dans la ration alimentaire. Il la booste même. C’est pourquoi il vaut mieux boire de l’alcool pendant ou juste après les repas. L’alcool est un élément bénéfique, à petite dose.

Quelle est la dose à ne pas dépasser ?
Deux études internationales publiées dans la revue scientifique The Lancet, Interheart et Interstroke, ont prouvé que deux verres de vin par jour protégeaient des maladies cardiaques, un verre de l’AVC. De plus, Interheart démontrait que la consommation d’alcool est aussi efficace que l’exercice physique.

On peut donc arrêter de faire du sport et boire du vin à la place ?
Quand même pas ! Il faut pratiquer l’exercice physique et manger sainement, le vin vient en complément.

Que dire aux officiels qui affirment que le vin est dangereux dès le premier verre et mène à l’alcoolisme ?
En 2018, une étude parue dans The Lancet avait conclu que l’alcool pouvait dès le premier verre favoriser l’apparition de maladies graves comme le cancer. Elle a été révisée depuis car elle comportait des biais. Quant à l’alcoolisme, c’est une maladie psychique et le vin n’en est pas responsable. Les alcooliques ne boivent pas par plaisir mais par besoin. Si vous buvez par plaisir jusqu’à trois verres par jour, vous n’êtes pas alcoolique. Le vin bu avec trop de passion est un poison, bu avec raison c’est une potion !

Pour vous procurer le livre Les vertus du vin, cliquez ICI.

Source: La Revue du vin de France du 21 janvier 2023

Commentaires des lecteurs