jeudi 6 octobre 2022
Rencontre avec Ana Bertha Gallegos Barcena, directrice de la SAQ de Côte St-Luc

Rencontre avec Ana Bertha Gallegos Barcena, directrice de la SAQ de Côte St-Luc

Y a-t-il plus beau métier que celui lié au monde du vin ? Tout y converge pourtant, reliant les hommes au-delà des frontières à l’intérieur d’une soif d’apprendre et de partager qui, si on s’y laisse prendre, vous inscrit sur une orbite de franche humanité. La SAQ nous accompagne ici depuis 1921, nous amenant à y boire clair et à rêver, évoluant au fil des décennies avec une offre désormais mondialisée, et participant à sa façon à notre émancipation collective. Arrivée au Canada au début du millénaire et à la société d’État depuis 2009, Ana Bertha Gallegos Barcenas y trouve pour sa part son bonheur. On la rencontrait récemment à titre de bénéficiaire de la bourse des Golden Vines.

La question apparaîtra sans doute simpliste, mais d’où vient votre intérêt pour le vin ?

J’ai découvert le monde du vin tard dans ma vie. Je suis née dans une famille où le vin ne faisait pas partie des habitudes alimentaires. C’est pendant ma dernière année à l’université, dans un cours obligatoire de viticulture, que j’ai découvert la richesse de ce monde.

Après, tout a déboulé : je voulais en apprendre plus, rencontrer les vignerons, visiter des vignobles, goûter à tout, participer à des concours… Je me suis rendu compte que je voulais faire de cette passion ma carrière. Donc, à mon arrivée au Québec, je me suis inscrite dans un programme de sommellerie pour pouvoir décrocher par la suite un emploi dans le domaine.

Depuis combien de temps travaillez-vous à la SAQ ? Est-ce qu’elle a contribué à votre passion pour cet art de vivre d’une manière ou d’une autre ?

Je suis à la SAQ depuis 2009. J’ai commencé comme employée occasionnelle l’été et j’ai gravi tous les échelons, jusqu’à devenir directrice de succursale. Ça m’a permis de rester en contact étroit avec ma passion.

Lire la suite dans Le Devoir

Commentaires des lecteurs