jeudi 19 mai 2022
Des boutiques d'embouteillage au détail font leur apparition en Ontario

Des boutiques d'embouteillage au détail font leur apparition en Ontario

Sans que beaucoup d'entre nous ne s'en aperçoivent, des magasins d'alcool privés ont discrètement ouvert leurs portes en Ontario. La réalité de la vente au détail privatisée d'alcool est arrivée à un point critique et son émergence est due à une parfaite tempête de conditions, avec la pandémie comme catalyseur. Dans un effort pour soutenir les restaurants souffrant de fermetures spasmodiques, le gouvernement de l'Ontario a lancé le programme "to-go" en 2020, permettant l'emport et la livraison de boissons alcoolisées avec une commande de nourriture. Un communiqué de presse du gouvernement de l'époque indiquait : "Le gouvernement de l'Ontario soutient les emplois dans les restaurants, les bars, les brasseries, les établissements vinicoles et les distilleries de la région pendant la pandémie de COVID-19 en élargissant les possibilités de vente d'alcool, notamment en rendant permanente la vente d'alcool avec les commandes d'aliments à emporter et à livrer."

Cette mesure permissive a permis aux restaurants titulaires d'un permis, aux agents (avec des réserves), aux entrepreneurs privés et aux sommeliers de faire partie du jeu de la vente de vin au détail en Ontario. Deux autres circonstances importantes sont en jeu en ce moment même. La première est l'introduction par la LCBO d'un nouveau rabais de gros de 20 % sur la bière, le vin et les spiritueux, offert aux restaurants et aux agents agréés. Les restaurateurs et les agents vous diront qu'il s'agit d'une mesure attendue depuis longtemps, car l'Ontario est une province canadienne qui ne pratique pas de prix de gros significatifs. Deuxièmement, la LCBO a supprimé la moitié de la collection VINTAGES dans les magasins. Les sélections VINTAGES sont des produits de la LCBO qui sont achetés en plus petits lots, généralement de producteurs dont la production est limitée et qui sont vendus dans une section réservée de certaines succursales de la LCBO. Ce sont les vins qui nous préoccupent depuis longtemps, nous, les critiques de WineAlign. Ces sorties bimensuelles de produits de plus petite taille et de qualité supérieure sont maintenant limitées dans les rayons, car leur forum est en train de passer lentement à la disponibilité en ligne. Cette évolution présente des avantages et des inconvénients, mais pour l'instant, il faut comprendre que la confluence de ces événements clés a ouvert la voie à la privatisation en Ontario. Avec l'émergence des boutiques de bouteilles, les consommateurs peuvent s'attendre à un plus grand choix de collections sélectionnées en Ontario. La LCBO n'est plus votre seul point de vente au détail de vin.

Lire l'article complet (en anglais) sur WineAlign

Commentaires des lecteurs