jeudi 19 mai 2022
Le Coq noir du Chianti Classico dresse sa crête au Québec

Le Coq noir du Chianti Classico dresse sa crête au Québec

Commençons tout de suite par un chiffre empreint d’optimisme, Chianti Classico a enregistré une augmentation du montant des ventes au Québec de 2,8 % par rapport à octobre l’an dernier, un pourcentage qui monte à 5,5 % traduit en dollars canadiens, nouvelle fraîche et officielle émise par la SAQ, la société qui gère le monopole de l’alcool. En regardant les données, on note également que les typologies les plus touchées par les augmentations sont les Riserva et Gran Selezione.

LA POLYVALENCE DU CHIANTI CLASSICO ET LE MARCHÉ CANADIEN, UN ARTICLE DE VALENTINO TESI POUR CHIANTI CLASSICO MAGAZINE

Petit retour en arrière, le Québec est l’une des dix provinces qui composent le Canada, la plus grande et la deuxième plus peuplée après l’Ontario avec environ 8 millions d’habitants. Sur la Côte Est, côte Atlantique, fait rare et même unique en Amérique du Nord, le Québec est une région francophone. Le français, deuxième langue officielle du Canada avec l’anglais, y est majoritaire. Les Québécois sont aussi francophones et européens dans leur âme, dans leur mode de vie, dans leur architecture, dans le drapeau, avec le lys de la couronne française.

Une population avec un haut niveau de culture et un fort pouvoir d’achat, deux éléments clés pour le viticulteur désireux d’accroître ses exportations sur ce territoire. C’est la première province canadienne pour le marché des vins italiens, notamment les vins rouges, et il s’agit surtout de la province canadienne où l’on boit le plus, qui a la plus forte consommation de vin par habitant au pays.

Le Canada a toujours été un marché fondamental pour le Coq noir, mais le Québec a quelques particularités qui méritent attention et sur lesquelles j’aimerais m’attarder. Parmi les différentes provinces nord-américaines, c’est celle dont les tendances de consommation sont les plus européennes et où il règne une culture du vin notable.

De manière générale, il ne suffit pas aux Québécois que le Coq noir soit représenté sur l’étiquette ou que le mot «Toscane» y soit imprimé, ils veulent en savoir plus et découvrir en détail le produits et son origine.

Lire l'article complet: Voyage Vin Italie

Commentaires des lecteurs