lundi 24 janvier 2022
COLLABORATION SPÉCIALE - Escapade dans la vallée du Niagara Textes et photos / Hélène Chalifoux

COLLABORATION SPÉCIALE - Escapade dans la vallée du Niagara

À l’automne, en compagnie d’une amie, j’ai effectué une escapade dans la vallée du Niagara pour y rencontrer quelques producteurs et vous donner l’envie d’aller voir sur place le travail magnifique qui s’y fait, et surtout déguster leurs vins succulents.

L’occasion était tout indiquée pour moi d’explorer une destination moins connue, mais dont la renommée ne cesse de croître bien au-delà de nos frontières

Pour ceux qui s’en souviennent, à l’hiver 2020 j’ai fait une tournée des vignobles en Afrique du Sud pour écrire une série d’articles. Mon objectif était de faire découvrir les vins de producteurs de qualité. La réalité des voyages a été chamboulée depuis que la pandémie de la COVID-19 a éclaté. Notre focus a changé et nos regards se sont tournés vers des producteurs locaux.

Tous les jours dans mon travail, je constate à quel point nombreux sont les consommateurs qui n’hésitent pas à débourser cinquante dollars ou plus pour un vin de France ou d’Italie, mais bien peu le font pour des vins du nouveau monde comme le Canada. Ceci est le premier d’une série d’articles destinés à vous faire découvrir les dernières cuvées des producteurs que j’ai rencontrés. Non seulement elles valent grandement le détour, elles sont pour la plupart disponible à la SAQ.

lakeviewPhoto : www.lakeviewwineco.com

Le Beamsville Bench et le Twenty Mile Bench

Au centre de la péninsule du Niagara se trouvent les régions spécifiques du Beamsville Bench et de Twenty Mile Bench, lesquelles regroupent de nombreux terroirs spécifiques. Nous avons visité principalement des vignobles situés dans cette partie de la vallée.

Le climat est particulier dans cette région du Niagara où se profilent différents escarpements et collines offrant un bon drainage et une belle exposition au soleil. La région subit également l’influence des Grands Lacs. Le climat modéré assure une longue saison de maturation pour les fruits. Dans les belles années, on peut d’ailleurs compter sur des températures favorables de mai jusqu’à octobre.

IMG 6744

Tous les vignerons que nous avons rencontrés nous ont parlé des difficultés liées au climat canadien. Au pays aussi, les changements climatiques se font sentir et amènent beaucoup d’incertitude d’une année à l’autre, provoquant des extrêmes tant au niveau des températures que de la pluviométrie.

Comme chacun le sait, la viticulture n’est pas seulement tributaire des conditions climatiques ou de l’encépagement, les sols jouent également un grand rôle. Avec le retrait des glaciers de l’époque glaciaire, le sol de la région s’est enrichi de minéraux, d’argile et surtout de calcaire. Ce sédiment a une grande influence sur les vignes, et par voie de conséquence sur la complexité des vins et leur typicité.

C’est en dégustant les vins des différents lieux que l’on peut constater leur personnalité et surtout, leur grande qualité. Dans la vallée du Niagara, il y a un vigneron qui en connait long sur le sujet : Thomas Bachelder.

Cartographier des terroirs spécifiques, un vignoble à la fois, comme on le fait en Bourgogne, telle est sa mission. Cette démarche est utile non seulement pour les vignerons, mais aussi pour le consommateur. Elle nous permet de mieux comprendre le terroir complexe de la région mais aussi toutes les possibilités qu’il offre à la viticulture. Cet examen nous permet également de voir comment le terroir influence les vins et leur typicité.

IMG 6573

PORTRAIT DE PRODUCTEUR - BACHELDER

«La découverte et l’expression des terroirs est notre raison d’être, notre métier, le travail de notre vie» – Thomas Bachelder

IMG 6590

Beaucoup ont déjà écrit sur Thomas Bachelder, mais force est de constater que ce producteur est incontournable. Sans compter que l’homme lui-même ne laisse personne indifférent. Il est une grande source d’inspiration pour l’ensemble de l’industrie vinicole au Canada.

Bachelder et son épouse et associée Mary sont natifs de Montréal. Ils ont parcouru le globe afin de parfaire leurs connaissances et leurs compétences dans le monde du vin. Ensemble, ils produisent des vins en Bourgogne, en Oregon et au Niagara, ce qui en fait des maîtres incontestés du pinot noir et du chardonnay.*

IMG 6657

Les Bachelder ne possèdent pas de vignes. Ils achètent leurs raisins sur des terroirs minutieusement choisis. Pour Thomas Bachelder, cela procure une grande liberté et force l’explorateur en lui à demeurer curieux et ouvert.

Comme je l’ai fait à l’occasion de ma visite des vignerons d’Afrique du Sud, j’ai demandé à Bachelder de définir la philosophie de son entreprise en un mot. Sa réponse : « terroiriste », ce qui le représente tout à fait. En effet, sa fascination pour le terroir est manifeste, et cela se reflète dans ses vins.

«Même si on aime la Bourgogne, il faut faire la différence avec les autres terroirs et honorer la région où l’on produit le vin.» –Thomas Bachelder

C’est avec une passion contagieuse que Bachelder parle de vin, fermant les yeux pour décrire arômes et textures. Il nous plonge dans un univers intime et tout en finesse. Pas étonnant que, comme nous l’a appris sa femme Mary, le premier mot qu’il ait prononcé bébé soit : superbe !

IMG 6648

Superbes, ses vins ? Absolument ! Nous avons passé cinq heures en sa compagnie à analyser ses cuvées 2019 de chardonnay, de gamay et de pinot noir. Et je dois l’avouer, ce fut un moment inoubliable. Thomas Bachelder est un homme passionné et généreux de son temps. Échanger avec lui sur le vin, et particulièrement sur ses cuvées, est un travail sérieux et minutieux. En sa compagnie, nous avons analysé sept chardonnays, 9 pinots noirs et un gamay. Je vous propose cinq coups de cœur : deux pinots noirs, deux chardonnays et un gamay qui, espérons, seront disponibles à la SAQ sous peu.

LES VINS / CUVÉES 2019 (SINGLE VINEYARDS)

IMG 2308

Pinot noir, Wismer-Park 2019 (VQA Twenty Mile Bench)

Le vin est très aromatique. En bouche, il est sec et minéral. L’acidité est présente et bien équilibrée. Les arômes d’épices dominent, mais tous les arômes de fruits rouges sont présents et offrent une explosion de saveur en bouche. Le vin est riche et les tannins sont soyeux. Ce pinot noir offre une belle capacité de garde, mais à quoi sert d’attendre, il est déjà si agréable à boire!

Pinot noir, Lowrey Vieilles Vignes 2019 (VQA St-David’s Bench)

Ce pinot s’ouvre sur les fruits rouges de framboises et de cerises. Il est vif et sec, tout en libérant de légers accents crayeux. On perçoit rapidement les notes de poivre noir qui lui confèrent beaucoup de caractère. Les tannins sont présents et offrent aussi un bon potentiel de garde. Un vin riche et élégant qui peut accompagner aussi bien le magret de canard que la bavette de bœuf.

Chardonnay Wismer-Foxcroft « Nord » 2019 (VQA Twenty Mile Bench)

Le vin, très aromatique, s’ouvre sur des notes d’agrumes. Il est vif et minéral, mais présente aussi une belle rondeur. On y perçoit des notes grillées très charmeuses. Pour la référence, ce vin me rappelle plusieurs Chassagne-Montrachet que j’ai dégustés. Des notes de citron, de verveine et un soupçon d’arôme de pomme jaune sont présents. Ce vin de grande qualité a une belle capacité de garde et s’accorde aussi facilement à un plat de pâtes aux champignons qu’à un plat de poisson blanc au beurre et citron.

Chardonnay Grimsby Hillside «North Slope, Starry Skies» 2019 (VQA Lincoln Lakeshore)

Situé à l’extrême ouest de Niagara, ce chardonnay est très différent du Wismer-Foxfort: il présente une belle minéralité et est plus tranchant que le premier. À l’attaque, on perçoit des arômes de pierre à fusil et une touche de verveine et de citronnelle. En bouche, le vin est vif et complexe avec quelques notes de pâte d’amande. Un vin facile à accorder avec de nombreux plats de poissons et de coquillages.

*Gamay Noir Willms «Les Naturistes» 2019 - 55% Whole Cluster (VQA Four Mile Creek)

Ce Gamay est issu de vignes plantées en 1983. Les premiers mots qui me viennent pour le décrire sont pureté et élégance. Beaucoup de complexité dans ce vin. À l’attaque, des notes de graphite apparaissent pour tanguer vers les fruits rouges et quelques épices chaudes. L’un des meilleurs gamays que j’ai eu le plaisir de déguster jusqu’à maintenant.

Ce vin est présentement en rupture de stock au domaine, mais nous attendons avec impatience les prochaines cuvées, car ce fut une belle surprise.

Comme je l’ai mentionné, plusieurs vins de Bachelder se trouvent à la SAQ et je vous encourage fortement à en faire l’essai. Vous ne serez pas déçu ! Sachez aussi qu’il est possible de communiquer directement avec le vigneron pour effectuer une commande.

Si vous allez dans la région du Niagara, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec lui et sa femme Mary. Nul doute que ce couple inspirant et leurs vins savoureux sauront vous conquérir.

Pour plus de renseignements : Bachelder Niagara

Agent représentant au Québec: La Céleste

----------------------------------------------------------------

* À lire, un excellent article sur le parcours des Bachelder dans Mordu : thomas-bachelder-gitan-vin-niagara.

Commentaires des lecteurs