vendredi 27 mai 2022
En 20 ans, Louis Dugas a revêtu divers chapeau; il porte maintenant celui de négociant

En 20 ans, Louis Dugas a revêtu divers chapeau; il porte maintenant celui de négociant

Certains rêves se construisent lentement, une brique à la fois. En 20 ans, Louis Dugas a été tour à tour restaurateur, représentant dans une agence d’importation de vin, conseiller à la SAQ, directeur en marketing dans un vignoble, vigneron de garage et, aujourd'hui, négociant. Tout ça dans l’espoir de mettre un jour la main sur un petit lopin de terre au Niagara. Portrait d’un homme armé de patience qui n’est plus qu’à un pas de réaliser son rêve.

L’année 2021, Louis Dugas s’en souviendra longtemps. Sa dernière cuvée de vin lancée en plein été, une bouteille d’un litre de vin orange nommée Shoemaker, s’est écoulée en moins d’un mois à la SAQ. C’est un moment charnière pour notre entreprise Trois Moineaux, lancée il y a trois ans. Quatre cents caisses qui s’envolent en un temps record, ça a de quoi nous confirmer qu’on est sur la bonne voie!, dit Louis Dugas, tout sourire.

Trois Moineaux, c’est un ovni dans l’industrie du vin au Canada. Louis Dugas et ses deux partenaires d’affaires se définissent comme des négociants en vin, c’est-à-dire qu’ils achètent des raisins au Niagara, les transforment en vin et les mettent en bouteille en Ontario avant de les exporter au Québec pour les mettre en marché.

«2022 sera au Québec l’année des vins de soif, accessibles, mettant en valeur les cépages hybrides canadiens. Les vins de macération ont l’avantage d’être polyvalents, quelque part entre le blanc et le rouge. Avec des saucisses, des hamburgers, des mets italiens à base de tomates, les possibilités sont immenses. Je veux m’en aller vers ce genre de projet, mettre au monde des vins plus cool, plus funk.» - LOUIS DUGAS, NÉGOCIANT

Lire la suite: Mordu du 21 septembre 2021

Commentaires des lecteurs